Une solution simple et efficace pour apprendre à vous défendre

KRAV MAGA Bruxelles

Ne soyez plus une victime!

Témoignages

Voici Marie, mal-voyante déterminée qui suit les cours à Krav Maga Bruxelles.

Elle témoignage de son expérience:

J’ai connu le krav maga via ma mutuelle, c’était un atelier de 3 séances d’auto-défense. Ma première impression; « je ne vais pas y arriver ».

Mais çà m’a plu, il ne fallait pas être un gymnaste n’y avoir une condition physique d’athlète pour pouvoir suivre les cours. Chacun faisait à son rythme.

Après ces séances, Anne, à ma demande, m’a dirigé vers le cours se pratiquant le plus proche de chez moi. Et j’ai connu Verhaegen Philippe à Krav Maga Bruxelles au centre symbio.

Il m’a fallu prendre mes repères en tant que mal-voyante, déterminer mes limites et comprendre comment fonctionne le krav maga. J’y ai pris goût ;-).

J’ai même passé mon P1. Merveilleuse expérience! Entouré de nos amis et supporters de club, encouragé par notre prof et travaillant avec une amie, tout paraît plus facile à faire.

En bref, le sérieux des cours et l’ambiance bonne-enfant crée une parfaite harmonie pour apprendre le krav maga.

Voici maintenant le témoignage de Laëtitia, première fille gradée du club :

Bonjour à tous et à toutes,

Pour me présenter rapidement, je m’appelle Laëtitia, je suis Française, et j’ai 24 ans.

Je pratique le Krav Maga depuis 6 mois maintenant, et je dois dire que je suis tombée amoureuse de la discipline.

Pratiquante d’Aïkido à la base, j’avais souvent entendu parler de la discipline, et j’avais vraiment envie de voir par moi même ce dont il en retournait. C’est ainsi que j’ai pris part à une demi-journée de pratique de la discipline, lors d’un stage ouvert au grand public, et que j’ai su que le Krav Maga était fait pour moi.

Alliant discipline, renforcement physique et technique, le Krav Maga est LA discipline si vous
souhaitez apprendre à vous défendre dans toutes les situations de la vie quotidienne, vous renforcer musculairement, apprendre à gérer votre environnement et surtout, vous défouler.

La vie au club ?

Ce qui m’a tout de suite plu dans le club de Philippe est la bonne ambiance qui y règne.
Ici, tout le monde discute avec tout le monde, tout le monde rigole avec tout le monde, et surtout, Philippe est quelqu’un de très ouvert et de très humain. On apprend beaucoup là bas, mais toujours dans la joie et la bonne humeur ce qui est extrêmement plaisant. Car au final on a l’impression d’appartenir à « plus qu’un club de Krav Maga », on a l’impression d’appartenir à une grande famille, et Philippe œuvre beaucoup en ce sens en organisant quotidiennement des petites activités extérieures au club afin de renforcer les liens entre nous et nous rapprocher.

Egalement, le fait d’être une fille dans un sport de self-défense n’est absolument pas pénalisant
comme certains pourraient le croire. Que se soit physiquement ou techniquement, Je pense au
contraire qu’avec un peu d’entrainement, et surtout beaucoup de motivation et d’assiduité, le
niveau des autres pratiquants est tout à fait atteignable (qu’ils soient féminins comme masculins).

A contrario, je pense que le Krav Maga peut nous apporter beaucoup, en tant que pratiquantes
féminines : que se soit dans le renforcement musculaire, dans l’aspect « protection de son
intégrité », mais aussi dans l’affirmation de soi et dans la prise de confiance en ses capacités. Car avec l’apprentissage du Krav Maga et le renforcement physique qui y est associé, on se sent plus en confiance, mieux dans sa peau, on décharge tous les petits tracas du quotidien en se donnant à 200%, pour au final ne garder que le meilleur : soit la fierté de se dépasser et de dépasser ses limites pour devenir meilleur.

Le stage ?

A mon sens, les stages sont un passage obligatoire dans la vie de tout pratiquant de Krav Maga.
Déjà car ils permettent de pratiquer avec de nouvelles personnes –et donc d’apprendre à s’adapter à l’autre et à ses réactions–, mais aussi car ils permettent de découvrir des techniques que nous n’aurions pas le temps de voir en cours, et d’en pratiquer certaines autres plus en détail.

Le stage donné en Septembre dernier par Gaby Noah était ainsi très intéressant car il nous a permis, à tous, de travailler sur de nombreux aspects de la défense sur agression au couteau, puis sur de la maitrise d’individus « sans violence » qui est un aspect plus orienté « Police » du Krav Maga.

Ces deux demi-journées de stage sont ainsi intenses sur le plan physique, car les techniques
s’enchainent et ne se ressemblent pas. Mais quelle fierté d’en venir à bout ! Et surtout quelle joie de pouvoir rajouter à son éventail de techniques, des techniques apprises directement par Gaby Noah : le Directeur et créateur de la fédération IKM, venu d’Israël spécialement pour vous.

 

L’examen ?

J’ai eu l’occasion de présenter mon premier grade il y a de ça quelques semaines et surtout de le réussir. Une vraie victoire personnelle !!

Les grades au Krav Maga sont, à mon sens, un bon moyen de se confronter à soi-même et de
progresser. Déjà parce-que les instructeurs vous évaluent sur votre capacité à avoir assimilé une palette de techniques, mais aussi parce que vous êtes évalué sur ces techniques en condition de stress. Eh oui, car il est toujours stressant de présenter un examen, quel qu’il soit… surtout quand celui-ci vous tient à cœur et que vous savez que vous êtes bien préparés.

Les passages de grade vous permettent alors de connaître vos points forts et vos points à améliorer, mais aussi de savoir si vous sauriez réagir –et « bien » réagir– en situation réelle.

Ainsi, quand « le coup de sifflet » est donné par Harry Mariette, le Directeur de la Fédération IKM en Belgique, on ne pense plus à rien sinon qu’à se donner à 200% pour réussir : pour soi, mais aussi pour son Instructeur, Instructeur qui vous a entrainé et soutenu jusqu’au bout. On oublie le stress de l’examen et la fatigue des deux demi-journées de stage cumulées, pour se concentrer uniquement sur ce passage de grade, et le réussir.

Puis, quand on appelle finalement votre nom et qu’on vous apprend que vous avez réussi votre
grade, puis qu’on vous remet le diplôme en mains, c’est le soulagement ! On est tellement fier de soi-même !!

Le moment qui m’a le plus touché ?

C’est le fait de voir que Philippe stressait plus que nous pour
notre passage de grade. C’est bon de savoir que son Instructeur s’implique et se soucie de chacun de ses élèves. Et qu’il veut vraiment vous voir réussir. Ca rend la discipline plus humaine et ça vous donne encore plus envie de vous investir.

Abonnez-vous à notre newsletter

Promotions exclusives, infos sur les cours et les activités, vie du club, inscrivez-vous à notre newsletter et vous en serez toujours informés.

Merci! Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter. Vous recevrez en primeur nos nouvelles et nos promotions.

Pin It on Pinterest

Share This